fbpx

Comment acheter une maison au Québec en 10 étapes?

acheter une maison au Québec

Acheter une maison peut être un processus intimidant. De l’embauche d’un agent immobilier à la demande d’un prêt hypothécaire, il y a beaucoup de premières fois et de leçons à tirer en cours de route. Bien que cela puisse être stressant, cela n’a pas à l’être.

L’achat d’une maison au Québec est beaucoup moins effrayant lorsqu’on le décompose en un guide étape par étape qui partage les détails que vous pourriez manquer si vous ne vous préparez pas. Alors, passons directement à tout ce que vous devez faire pour acheter une maison en 10 étapes !

1. Déterminez le montant que vous pouvez vous permettre de dépenser

Avant même de penser à acheter une maison, le meilleur point de départ est toujours vos finances. Si vous avez une idée approximative du type de propriété que vous souhaitez et de la ville dans laquelle vous comptez acheter une maison, vous pouvez facilement faire quelques estimations pour faciliter la planification.

Examinez d’abord les revenus et les dépenses mensuelles de votre ménage. Une façon de trouver ce chiffre est de multiplier votre revenu annuel brut par 2,5. Par exemple, si le revenu annuel de votre ménage est de 100 000 $, vous pouvez vous permettre un logement de 250 000 $. Pour en être sûr, utilisez un calculateur de prêt hypothécaire en ligne pour examiner plus en détail et confirmer vos chiffres.

2. Conserver un acompte approprié (downpayment)

Une fois que vous avez une idée du type de propriété que vous pouvez vous permettre, il est temps de créer un plan pour économiser une mise de fonds appropriée. Au Québec, la mise de fonds minimale est de 5 % – mais la plupart des experts financiers recommandent d’en verser au moins 10 %.

N’oubliez pas que si vous versez une mise de fonds inférieure à 20 % sur une maison, vous aurez besoin d’une assurance de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Pour poursuivre avec notre exemple, une mise de fonds de 20 % sur une maison de 250 000 dollars serait de 50 000 dollars. Si vous prévoyez d’épargner rapidement une mise de fonds et d’acheter dans moins de cinq ans, il peut être préférable de conserver cet argent sur un compte d’épargne à taux d’intérêt élevé. Si vous avez un objectif à plus long terme, vous pouvez toujours placer l’argent sur un compte d’investissement, comme Régime enregistré d’épargne-retraite (REER).

Lorsque vous utilisez votre SPER pour profiter du régime d’accession à la propriété (RAP) au moment où vous êtes prêt à acheter, vous pouvez emprunter jusqu’à 35 000 $ en franchise d’impôt. Si vous achetez une maison avec un partenaire, il peut également emprunter 35 000 $, ce qui vous permet de retirer 70 000 $ pour verser un acompte. Le RAP est un prêt sans intérêt si vous remboursez l’argent de votre REER dans un délai de 15 ans.

P.S. Avant d’acheter une maison, mettez en place un REER!

3. Se concentrer sur les coûts de clôture et un fonds d’urgence

Une fois que vous avez économisé un acompte pour votre première maison, vous devez également envisager d’épargner suffisamment d’argent pour couvrir les frais de clôture et un fonds d’urgence. Ces deux fonds supplémentaires peuvent dissiper une grande partie des craintes et du stress lié à l’achat d’une maison. Par exemple, la crainte de ne pas avoir assez d’argent pour finaliser l’achat de la propriété ou de se retrouver sans le sou une fois que vous serez devenu propriétaire.

Les frais de clôture varient entre 1 % et 4 % de la valeur totale de la maison. Pour une maison de 250 000 $, les frais de clôture peuvent être de 2 500 $ seulement ou de 10 000 $.

Il est préférable de surestimer ces coûts qui couvriront le paiement des honoraires de l’avocat, l’évaluation de votre maison et les taxes foncières.

Deuxièmement, il est toujours nécessaire de disposer d’un fonds d’urgence pour le ménage. Il est toujours judicieux d’économiser chaque année 1 à 2 % de la valeur de votre maison pour couvrir les dépenses et l’entretien du ménage. Le coût total de ma première année d’accession à la propriété s’est élevé à 44 000 dollars. Notre fonds d’urgence domestique nous a permis d’économiser à de nombreuses reprises, y compris les deux premières semaines où nous avons dû remplacer un panneau électrique cassé dans notre four.

4. Obtenir une pré-approbation de prêt hypothécaire

Une étape essentielle de l’achat d’un logement est l’obtention d’une préautorisation de prêt hypothécaire. Au cours de ce processus, vous devrez confirmer votre situation financière actuelle auprès des prêteurs et prouver que vous êtes un emprunteur fiable. La préapprobation d’un prêt hypothécaire fait de vous un acheteur plus sérieux aux yeux des vendeurs et peut aider à faire accepter votre offre.

N’oubliez pas que vous devez avoir un bon score de crédit et que vos dettes mensuelles doivent être inférieures à 44 % de vos revenus mensuels. Votre situation financière ne peut pas changer pendant la période de pré-approbation. En plus de prouver que votre argent est sous contrôle, vous devez également passer un « test de stress » qui confirme que vous pourriez faire face à une hausse des taux d’intérêt à une date ultérieure.

5. Engager un agent immobilier et un courtier en prêts hypothécaires de confiance

Si vous avez une mise de fonds et une préautorisation de prêt hypothécaire, vous commencerez enfin à faire des démarches sur le marché. C’est le moment idéal pour commencer à explorer les maisons et à interroger les agents immobiliers et les professionnels du crédit hypothécaire potentiels en qui vous avez confiance et qui connaissent bien la collectivité dans laquelle vous espérez acheter.

Il est essentiel d’engager des experts du secteur qui savent ce que vous voulez, qui ont l’expérience nécessaire et qui ont vos intérêts à cœur. Vous devriez tous deux vouloir la même chose : trouver pour vous et votre famille le logement parfait dans votre fourchette de prix.

N’ayez surtout pas peur de parler avec plusieurs agents avant de finaliser votre choix !

6. Trouvez la maison de vos rêves et faites une offre

Lorsque vous commencez à chercher une maison, il peut être difficile de naviguer sur un marché saturé. Avant de vous lancer et de commencer à programmer des visites, prenez le temps de dresser une liste complète de vos souhaits et de vos besoins qui couvre tout ce que vous désirez dans une maison.

Ainsi, lorsque vous ferez une visite, vous saurez exactement ce qu’il faut chercher. Une fois que vous avez trouvé la propriété qui correspond à ce que vous espérez trouver, il est temps de faire une offre. Discutez avec votre agent immobilier pour connaître le prix approprié, compte tenu de la valeur marchande actuelle. Examinez les annonces précédentes qui ont été vendues dans la communauté pour voir quelles étaient les offres acceptées et prenez en compte la situation des vendeurs.

acheter une maison au Québec

7. Recevoir l’approbation officielle de l’hypothèque

Si votre offre est acceptée, les choses commenceront à bouger rapidement. La première étape après l’acceptation de votre offre consiste à finaliser l’approbation de votre prêt hypothécaire. Si votre situation financière est toujours dans le même ordre, il faut en général cinq à sept jours environ pour conclure l’affaire.

Si vous avez un courtier en prêts hypothécaires, il travaillera avec votre prêteur pour finaliser l’approbation et transférer les fonds au vendeur. Une fois que vous aurez confirmé tous les détails, vous pourrez conclure l’achat de la propriété !

8. Obtenir une inspection et une évaluation de la maison

Pendant la période d’approbation du prêt hypothécaire, vous devez procéder à une inspection et à une évaluation de la maison. Avant d’engager ces professionnels, assurez-vous de faire vos recherches.

Si votre agent immobilier vous les recommande, c’est génial ! Mais assurez-vous de leur demander s’ils ont un partenariat de travail avant de les engager. Vous voulez un évaluateur qui examinera la propriété de manière approfondie et sera honnête avec vous s’il constate des problèmes. L’inspection de la maison est une étape essentielle du processus d’achat.

9. Signez tous les documents avec un avocat spécialisé dans l’immobilier

Maintenant que vous avez fait le plus gros du travail, il est temps de prendre un stylo et de signer des documents. Un avocat spécialisé dans l’immobilier prépare tous les titres de transfert de terrain et enregistre l’hypothèque. Il est également là pour vous guider dans la signature de votre hypothèque et la légalisation des documents.

Votre avocat spécialisé dans l’immobilier communiquera avec vous et avec le vendeur. Vous devez donc engager celui en qui vous avez confiance ou qui a reçu de bonnes critiques de la part d’anciens acheteurs et vendeurs.

10. Prenez possession de votre première maison

Une fois que vous avez signé les documents et transféré l’argent au vendeur, il est officiellement temps de prendre possession de votre première maison ! Félicitations !

Le jour de la prise de possession, vous irez probablement chercher vos clés chez l’avocat spécialisé dans l’immobilier et, à partir de là, vous pourrez commencer à déplacer vos meubles. C’est un long parcours, mais cela vaut la peine d’attendre.

L’achat d’un logement peut sembler compliqué, mais le fait d’engager les bons professionnels vous aidera à vous orienter dans ce processus. N’ayez pas peur de poser des questions et de faire appel à ces experts pour vous aider à apprendre – après tout, c’est probablement l’achat le plus important que vous ne ferez jamais.

Vous voyez? Acheter une maison n’est pas si compliqué que ca!

Prêt à commencer à épargner pour votre première maison? Consultez ces articles pour vous inspirer a acheter une maison au Québec! :

Avez-vous d’autres conseils sur ce qu’il faut savoir avant d’acheter une maison? Mettez les dans les commentaires!

Laisser un commentaire:

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Sliding Sidebar