Skip to content

Options binaires au Québec – Légal ou non?

    Option binaire au quebec - Légal ou non?

    Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) annoncent le 28 septembre 2017 la mise en œuvre du Règlement 91-102 sur l’interdiction des options binaires, qui rend illégal le fait d’annoncer, d’offrir, de vendre ou de trader des options binaires dont l’échéance est de moins de 30 jours avec toute personne physique.

    À lire: Proposition au consommateur vs faillite – Guide

    C’est quoi une option binaire?

    Une option binaire est un produit financier dans lequel les parties impliquées dans la transaction peuvent parier sur deux résultats possible à l’échéance de l’option binaire.

    Les options binaires sont une opération financière dont le résultat final est une réponse “binaire”: oui ou non. Si vous avez parier sur le résultat gagnant au moment de l’échéance du contrat, vous subissez un gain, sinon, vous subissez une perte.

    Option binaire – Comment ça marche?

    Les “options binaires” désignent, en termes très simples, une opération dont le résultat est une réponse “binaire” Oui/Non.

    Ces options rapportent un montant fixe si elles sont gagnantes (dites “dans l’argent”), mais la totalité de l’investissement est perdue si la transaction binaire est perdante. Bref, il s’agit d’une forme “d’options” financières à rendement fixe.

    Comment fonctionne une transaction d’option binaire?

    Étapes à suivre pour trader une action via une option binaire ;

    1. Sélectionnez le titre ou l’action.
    2. Identifiez l’heure d’expiration souhaitée (l’heure à laquelle l’option prendra fin).
    3. Entrez la taille de la transaction ou de l’investissement
    4. Décidez si la valeur va augmenter ou diminuer et placez une option de vente ou d’achat.

    Les étapes ci-dessus sont les mêmes pour tous les courtiers. D’autres niveaux de complexité peuvent être ajoutés, mais pour le trading d’actions, le type de transaction simple Haut/Bas reste le plus populaire.

    À lire: C’est quoi la méthode boule de neige (anti-dette)?

    Est-ce que les options binaires sont légales?

    Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) annoncent le 28 septembre 2017 la mise en œuvre du Règlement 91-102 sur l’interdiction des options binaires, qui rend illégal le fait d’annoncer, d’offrir, de vendre ou de trader des options binaires dont l’échéance est de moins de 30 jours avec toute personne physique.

    “Les options binaires constituent le principal type de fraude en matière d’investissement auquel les Canadiens sont confrontés aujourd’hui, et l’impact de ce type d’escroquerie sur les particuliers est stupéfiant”, a déclaré Louis Morisset, président du conseil des ACVM et président et chef de la direction de l’Autorité des marchés financiers. “Cette interdiction place les ACVM parmi les leaders mondiaux de la lutte contre la fraude en matière d’options binaires et représente une étape importante dans la protection des Canadiens. Elle transmet un message clair selon lequel ces produits ne conviennent pas aux particuliers en raison de leurs caractéristiques risquées et que leur trading est illégale.”

    Fraudes populaires des plateformes d’options binaires

    L’AMF a reçu de nombreuses plaintes concernant des fraudes liées à des sites Internet qui offrent la possibilité d’acheter ou de trader des options binaires par le biais de plateformes de trading sur Internet.  Ces plaintes se répartissent en au moins trois catégories :

    1. Refus de créditer les comptes des clients ou de rembourser les fonds aux clients

    Ces plaintes concernent généralement des clients qui ont déposé de l’argent sur leur compte de trading d’options binaires et qui sont ensuite encouragés par les “courtiers”, par téléphone, à déposer des fonds supplémentaires sur leur compte.  Lorsque les clients tentent ensuite de retirer leur dépôt initial ou le rendement qui leur a été promis, les plateformes de trading annulent prétendument les demandes de retrait des clients, refusent de créditer leurs comptes ou ignorent leurs appels téléphoniques et leurs courriels.

    À lire: Comment diversifier son épargne?

    2. Manipulation du logiciel pour générer des transactions perdantes

    Ces plaintes allèguent que les plateformes de trading d’options binaires basées sur Internet manipulent le logiciel de trading pour fausser les prix et les paiements des options binaires.  Par exemple, lorsque la transaction d’un client est “gagnante”, le compte à rebours jusqu’à l’expiration est prolongé arbitrairement jusqu’à ce que la transaction devienne une perte.

    3. Vol d’identité

    Ces plaintes allèguent que certaines plates-formes de trading d’options binaires basées sur Internet pourraient collecter des informations sur les clients (y compris des copies de leurs cartes de crédit, de leurs passeports et de leurs permis de conduire) à des fins non spécifiées.  Ne fournissez pas de données personnelles.

    Option binaire – Fraude ou pas?

    Aucune personne ou entreprise n’est enregistrée pour vendre des options binaires au Canada.

    Ce fait devrait constituer un avertissement clair indiquant qu’il ne faut pas s’en approcher. La majorité des opérations sur options binaires sont basées dans des endroits hors d’atteinte, à l’étranger, où les réglementations financières sont rares ou inexistantes. Il est courant que les entreprises proposant des options binaires frauduleuses se cachent des autorités, des régulateurs et de leurs victimes grâce à une variété de pseudonymes et de techniques de détournement.

    Le fait est que vous ne savez jamais à qui vous avez affaire. Ces criminels ciblent agressivement les Canadiens et d’autres personnes dans le monde entier, leur escroquant des milliards de dollars. Les victimes se sont fait escroquer leurs économies, leurs REER et l’argent qu’elles avaient mis de côté pour leurs études postsecondaires.

    En outre, certaines plates-formes de trading d’options binaires sur Internet peuvent exagérer le retour sur investissement moyen en annonçant un retour sur investissement moyen plus élevé que celui auquel un client doit s’attendre, compte tenu de la structure de paiement.

    Par exemple, on peut demander à un client de payer 100 dollars pour un contrat d’option binaire qui promet un rendement de 50% si le cours de l’action de la société XYZ est supérieur à 10 dollars par action à l’expiration de l’option.  En supposant une chance sur deux de gagner, la structure de paiement a été conçue de telle sorte que le retour sur investissement attendu est en fait négatif, ce qui se traduit par une perte nette pour le client.  En effet, la conséquence si l’option à l’encontre du résultat désiré (perte d’environ 100%) est nettement supérieure au paiement si l’option expire dans la monnaie (gain d’environ 50%).  Dans cet exemple, un investisseur peut s’attendre – en moyenne – à perdre de l’argent.

    À lire: C’est quoi un paradis fiscal?

    Site option binaire autorisé par l’AMF

    Depuis que les options binaires ont été interdites au Canada, il n’y a plus de sites d’options binaires autorisés par l’AMF.

    Conclusion – Comment démasquer un broker frauduleux?

    La plupart des escrocs opèrent en ligne par le biais des médias sociaux ou des applications de messagerie instantanée. Ils s’attaquent généralement à leurs victimes en utilisant des influenceurs ou un membre d’un groupe de messagerie instantanée. En général, ces influenceurs ou membres recommandent un certain courtier et publient de fausses preuves, comme des captures d’écran de paiements, pour prouver qu’ils ont gagné de l’argent sur la transaction.

    En général, ces captures d’écran et ces images portent de faux noms et montants pour tromper les victimes. L’objectif de l’escroc est de tenter les traders potentiels et de leur faire payer un dépôt initial, des commissions, des taxes et des frais de transaction très élevés. 

    Dans la plupart des cas, les victimes reçoivent des notifications sur l’évolution de leur argent. Cependant, lorsque l’investisseur essaie de retirer ses bénéfices, il lui est demandé de payer des commissions, des taxes, des frais de transfert d’argent et bien d’autres choses encore avant d’effectuer le retrait.

    Lorsque les clients deviennent méfiants et refusent de payer davantage, le courtier coupe toute communication ou les fait tout simplement disparaître. Vous trouverez ci-dessous quelques signaux d’alarme concernant les arnaques au trading.

    1. Le courtier ne révèle ni son emplacement ni son identité.
    2. Toute la communication se fait en ligne
    3. Des rendements irréalistes dans un laps de temps très court.
    4. Courtiers non agréés et non enregistrés
    5. Basés en dehors du pays où vous résidez

    Merci d’avoir pris le temps de vous éduquer sur les options binaires.

    Si vous avez des questions ou simplement quelque chose à rajouter, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires ci-dessous.

    Joindre la conversation

    Your email address will not be published. Required fields are marked *